Choisir un poêle à bois – Que faut-il savoir ?

Il existe plusieurs poêles à bois sur le marché et il est plus simple de vous laisser guider par vos goûts lors de l'achat.

Auteur: Anne Sofie Torstensson
Publié: 26. novembre 2015

Article

Première étape

Actuellement l’offre de poêles à bois est tellement diversifiée que le plus simple est de laisser son goût et ses envies guider ce choix.
Cependant, quelques points sont à considérer avant d’investir dans un poêle à bois :

  • Souhaitez-vous un poêle au design classique en fonte ou au design moderne en acier ?
  • Est-ce que le poêle sera la source de chaleur principale ou sera-t-il complémentaire au chauffage central au gaz ou électrique ?
  • A quelle distance de matériaux inflammables sera-t-il situé ?
  • Quelle est la surface à chauffer ?
  • Sera-t-il simple à utiliser ?

En quoi la diffusion de chaleur est différente d’un poêle à l’autre ?

Il existe 2 types de poêles : à convection et à rayonnement. Les poêles à convection (de nouvelle génération) diffusent une chaleur agréable et uniforme par circulation de l’air, à la fois dans la pièce où se situe le poêle et dans les pièces avoisinantes. Dans le cas des poêles à rayonnement c’est l’inverse, la chaleur se concentre principalement autour de l’appareil.

Plus d’informations sur les différents types de diffusion de chaleur ici

De quelle taille doit-être le poêle ?

Il est important de sélectionner une taille de poêle adaptée à ses besoins. Ce choix dépend aussi de la taille de sa maison, de son isolation, de l’ameublement intérieur, et de l’emplacement futur du poêle. La puissance d’un poêle est exprimée en kilowatt (kW) à laquelle s’applique cette règle générale :

  • 1 kW chauffe 10m2 mal isolé.
  • 1 kW chauffe 20m2 bien isolé.

N’achetez pas un poêle trop grand par-rapport à la surface à chauffer car la plupart des utilisateurs ont tendance à le faire fonctionner à faible puissance (au minimum de ses capacités), produisant une faible chaleur et générant ainsi une mauvaise combustion.

L’avantage majeur des poêles estampillés de l’écolabel nordique (Nordic Swan) ou Flamme Verte est qu’ils sont testés et assurés de fonctionner proprement à différentes puissances.

Conseil : Utiliser des bûches de grandes tailles et non fendues réduit d’environ 50% la puissance nominale du poêle, alors qu’au contraire, utiliser plusieurs petits morceaux de bois (ou bûchettes) tout en rechargeant souvent le feu, accroît très nettement l’efficacité du poêle. Il ne faut toutefois jamais dépasser la taille maximale des bûches conseillée par le constructeur du poêle, de même que la quantité maximum de bois (en kg) dans le foyer.

Certificats environnementaux et labels

Tout poêle éco-labellisé est une garantie de qualité et de fonctionnement respectueux de l’environnement. Différents labels ont été mis en place au niveau des pays de l’Union Européenne et des pays nordiques pour la protection de l’environnement, comme par-exemple : le label Flamme Verte, le Nordic Ecolabel /Nordic Swan, les normes EN13240 et NS3059.
Attention, un label est un gage de qualité mais n’est pas une obligation pour les constructeurs de poêles à bois.

Plus d’informations sur les labels ici

Un bon conduit de fumées

Il ne faut pas sous-estimer le conduit de fumées qui est le moteur de toute installation. Sans un bon conduit et un bon tirage, le poêle ne fonctionnera pas correctement. Il est fortement conseillé de faire vérifier son conduit par un ramoneur.

Le système de vitre autonettoyante

Le système de vitre autonettoyante consiste en de l’air chauffée qui est diffusé pour nettoyer l’intérieur de la vitre et prévenant ainsi les dépôts de suie. C’est un avantage de choisir un poêle à bois avec un système de vitre autonettoyante inclus si vous voulez continuer à profiter longtemps de la vue des flammes.

Une utilisation simple

Si vous voulez un poêle à bois facile d’utilisation et fonctionnant de manière pratiquement autonome, il sera judicieux d’investir dans un poêle doté d’un système de contrôle d’air automatique. Ce système régule l’air automatiquement, vous pouvez donc vous relaxer et profiter sans avoir à penser à réguler l’air vous-même à intervalle régulier.

Une combustion optimale et respectueuse de l’environnement exige une alimentation en air suffisante et régulière pendant la phase d’allumage. Dans la vie de tous les jours, ce n’est pas envisageable d’y veiller constamment car vous avez autre chose à faire une fois que le feu a démarré. Par conséquent, un poêle neuf à régulation d’air automatique peut constituer un très bon investissement.

Plus d’informations sur la régulation automatique de l’air primaire ici 

Les poêles à contrôle d'air automatique

Article

Un poêle à contrôle d'air automatique, régule automatiquement son alimentation d'air. Cela simplifie l'allumage et favorise l'obtention d'une combustion complète et optimale. De cette manière vous tirez le meilleur de votre poêle à bois, faites des économies sur le chauffage, et vous avez la garantie de réaliser une combustion respectueuse de l'environnement. Simple, facile et automatique.

Lire la suite

Un poêle à convection ou à rayonnement ?

Article

Les poêles à rayonnement et les poêles à convection ne chauffent pas de la même manière et ont différentes fonctions. Vous pouvez en apprendre plus sur les nouvelles technologies et les fonctions automatiques ici.

Lire la suite

Les poêles à bois améliorent la qualité de vie

Article

Un moment de calme devant les flammes peut avoir un effet méditatif et calmer le corps et l'esprit. En même temps, le rêve d'une chaleur agréable et de belles flammes est crucial lorsque l'on achète un poêle à bois.

Lire la suite